wales
Je pars en vacances au Pays de Galles. Comme c’est moi qui tiendrai la carte qui doit nous mener à bon port, et que nous allons passer par des endroits tels qu’Eglwysbach, Llanfairpwllgwyngyll, Abergwy-gregyn et ainsi de suite (je ferai de mon mieux pour éviter Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch), il vaut mieux que je me familiarise avec la prononciation galloise si je ne veux pas nous perdre dès la frontière traversée. Déjà que je suis nulle en lecture de cartes.
Heureusement, Wikipedia est là et propose un petit guide du gallois avec un tableau sur la prononciation. Parfait ! si vous souhaitez en apprendre plus, omniglot offre d’excellentes informations et de nombreux liens sur le gallois.
Si ma mémoire flanche lorsqu’on me demande où se trouve tel ou tel village, je pourrai toujours répondre yn twll tin Ifan saer (merci Stuart).
À dans deux semaines !

De | 2016-10-18T15:49:42+00:00 20 septembre 2007|Langage|3 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

3 Réaction

  1. Marie septembre 20, 2007 à 1:16

    Bonnes vacances et régale toi avec le bara brith (assez proche du pain d’épices).
    Petit conseil pour le co-pilotage : tout est bilingue au Pays de Galles et ce n’est pas toujours clair sur les panneaux. Il nous a fallu du temps pour comprendre que Cardigan et Aberteifi ne faisaient qu’un.
    Et en route, profite du paysage, “ARAF” (suivi de “slow” t’encourage à ralentir.

  2. Crug octobre 1, 2007 à 9:41

    Croeso i Gymru, Céline! Ou : bienvenue au Pays de Galles de la part d’une française qui y habite depuis plus de 10 ans, avec son Gallois de mari et ses enfants trilingues, et qui a mis un point d’honneur à apprendre cette belle langue. Lorsque j’ai vu le titre “Cymraeg” , j’étais donc ravie, enfin on parle de nous ! Je suis néammoins déçue par le ton un tantinet désinvolte et les propos stéréotypés sur l’orthographe et la prononciation du Gallois que nous rabâchent réguliérement les locuteurs Anglais ou Français , j’espérais mieux de Naked Translations…Quelques rectifications s’imposent, je pense. Essentiellement, le Gallois est une langue entiérement phonétique ( à une exception près, et encore ,la lettre “y” obéit à 2 règles très simples!) et par conséquent, il suffit d’en apprendre l’alphabet pour pouvoir le prononcer, vite et bien!D’ailleurs ,chez nous, quand les élèves de CP apprennent à lire, c’est pour eux…un jeu d’enfants ; rien à voir avec les 1001 prononciations des phonèmes Anglais!
    D’autre part, le nom très long du village dont vous parlez est une pure invention de l’époque Victorienne pour attirer les touristes dans cet endroit et ça a marché; c’est maintenant un arrêt de rigueur pour des autocars entiers de vacanciers qui vont y faire une razzia de souvenirs dans une sorte de supermarché construit rien que dans ce but, l’équivalent local de Gretna Green, mais tout Gallois qui se respecte parle tout simplement de Llanfair PG.
    Quant au conseil de Stuart , je suis peut être prude mais j’éviterai de répondre ainsi si je veux être polie, allez jeter un coup d’oeil à l’excellente section sur les jurons de http://www.clwbmalucachu.co.uk….
    Et finalement, un petit détail , mais important pour la puriste que je suis, on dit Eglwysfach ( = petite église)et non pas Eglwysbach, le nom eglwys étant féminin il entraine une mutation de l’adjectif le suivant.
    Tout celà étant dit, j’espère que ce séjour au PDG se sera agréablement passé et qu’il vous aura fourni l’occasion de vous familiariser avec notre pays et notre langue, et qui sait vous aura donner envie d’en savoir plus . We’ll keep a welcome in the hillsides( air connu)…

  3. céline octobre 1, 2007 à 9:52

    Bien sûr que ce billet était désinvolte, j’étais sur le point de partir en vacances dans un pays que je rêvais de découvrir ! Difficile de rédiger un article de fond sur un pays et une langue qu’on ne connaît pas. Je laisse cela aux vrais spécialistes, et c’est pour cela que je donne deux liens menant à des analyses approfondies sur le sujet. Je vous trouve un peu injuste quand vous m’accusez d’user de stéréotypes… vous admettrez quand même que lorsqu’on découvre pour la première fois le gallois sous sa forme écrite, comme c’était mon cas, on ne peut être que paniquée/amusée devant tant de consonnes.
    Quoi qu’il en soit, on devine dans vos propos une réelle passion pour votre langue et pays d’origine. C’est beau, ça…

Les commentaires sont fermés.