Voici le steak tartare que nous avons dégusté, un dimanche de février, avec des amis courageux.
tartare
Ceci m’a poussé à rechercher l’origine de l’utilisation du mot « tartare », utilisé non seulement dans « steak tartare » mais également dans « sauce tartare ». Qu’ont en commun steak cru et mayonnaise ? Vous connaissez peut-être la sympathique légende qui veut que les Mongols (vers 1209) transportaient sous leurs selles des steaks d’agneau ou de mouton, qu’ils mangeaient cru, pour les attendrir. Lorsque les Mongols ont envahi Moscou, la coutume de manger de la viande crue a pris leur nom (on les connaissait aussi sous le nom de Tartares).
Cependant, cette histoire semble être le fruit d’une imagination fertile, selon le San Diego Union Tribune :

Le mélange de viande crue, œuf cru, câpres, cornichons et autres condiments est originaire d’Allemagne, sans doute de la ville de Hambourg, et a plus tard conquis les États-Unis. Vers la fin du 19e siècle, ce plat a pris le nom de steak tartare. C’est aussi à cette époque qu’un chef futé a pris les mêmes ingrédients, à l’exception de la viande crue et des œufs, et les a mélangés à de la mayonnaise.

J’ai beaucoup aimé, mais je préfère quand même mon steak cuit.

De | 2016-04-08T14:00:22+00:00 12 avril 2007|Mots|4 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

4 Réaction

  1. Denis Hay avril 12, 2007 à 1:58

    Bonjour !
    Au passage, joli blog ! bravo !
    C’est juste pour une petite précision. Les mongols ne sont pas appelés “Tartares” en Russie, mais il y a effectivement, en Tchouvachie et dans la république juste à côté, au Tatarstan, une ethnie justement appelée tatares (pas de “r” au début), qui est très souvent confondue avec les mongols, car avec une physionomie de type eurasienne assez proche. Sinon, le tartare, c’est aussi l’enfer chez les grecs, mais là on s’éloigne du sujet… 🙂

  2. Benoit avril 13, 2007 à 7:19

    Le filet américain, c’est mieux.

  3. céline avril 13, 2007 à 8:16

    Denis, je suis impressionnée – traducteur et ethnologue, félicitations !
    Benoît, une rapide recherche m’indique que c’est le nom donné au steak tartare en Suisse et en Belgique, ce que j’ignorais.
    Merci à tous les deux !

  4. aml avril 15, 2007 à 12:08

    ou encore ‘américain préparé’ (en belgique)
    d’où nos sandwiches à l’américain.
    miam :p

Les commentaires sont fermés.