Je viens de découvrir le Gadget Traduction de Google, une ligne de code toute simple qui permet aux visiteurs d’un site Web de le traduire en plusieurs langues.
Le site Web de l’école primaire de Moortown l’utilise et j’ai été impressionnée par le fait que l’apparence du site reste exactement la même : seule la langue dans laquelle il est rédigé change.
Pour moi, ce choix s’accompagne d’avantages et d’inconvénients. D’un côté, le site conserve son identité visuelle tout en permettant à (presque) tous les internautes d’avoir accès aux informations qu’il contient. Formidable. Le problème, et il est de taille, c’est que la traduction française est exécrable : elle fourmille de fautes de grammaire, de contresens et de phrases sans queue ni tête.
L’internaute comprend en gros le message, mais au prix d’une lecture assez douloureuse. Il est clair que la traduction est fournie automatiquement par Google, mais je me demande si la lectrice ne risque pas d’oublier cela durant sa visite et, au bout du compte, finir avec une très mauvaise image d’un site difficile à lire. Cela pourrait-il avoir un impact négatif sur l’image de marque d’une entreprise ? Les parents à la recherche d’un établissement scolaire ne risquent-ils pas de considérer Moortown d’un œil sceptique à la lecture d’un site rempli d’erreurs ? Après tout, c’est l’endroit où leur enfant apprendra à lire et à écrire. Les avantages de ce système l’emportent-ils sur ses inconvénients ?
Pourquoi ne pas l’essayer et me dire ce que vous en pensez ?

De | 2016-10-18T15:49:23+00:00 17 octobre 2008|Culture|7 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

7 Réaction

  1. Emilia octobre 17, 2008 à 8:22

    Bonjour, Céline !
    Tout comme c’est le cas avec “Naked Translation” je suis abonnée au flux du blog d’un employé de Google. J’en avais donc appris de ce Gadget.
    J’imagine qu’une personne qui a l’habitude d’employer d’autres applications, soit sur le net, soit sur l’ordi, est bien consciente que tout ce qui est automatique n’aura jamais les capacités de la logique. L’automatique doit se limiter à se débrouiller avec les éléments dont il dispose : voilà pourquoi si pour “good” en anglais il a “bon” en français, alors des hommes, une femme ou des femmes seront toujours “bon”, car l’application ne dispose que de cet équivalent et pas de la logique, pour opérer les ajustements.
    A part la grammaire, la disposition des mots dans les phrases en souffre énormément aussi. J’ai tenté la version allemande du billet, et les verbes respectent la disposition de la phrase française, pas de celle allemande (où, normalement, le verbe conjugué a sa place à la fin de la phrase)
    Les traductions vers l’italien et l’espagnol sont les moins “indigestes”. La traduction vers le roumain donne des migraines.
    Je demande pardon si j’ai été trop longue, surtout puisque c’est la toute première fois que je mets un commentaire sur ce blog que j’apprécie beaucoup.
    Au plaisir de trouver encore longtemps des nouveaux billets sur votre blog !

  2. Michel octobre 17, 2008 à 10:04

    La traduction néerlandaise proposée, retraduite en français, donne à peu près ceci :
    “Je viens de le gadget de traduction Google découvrir, un code simple avec lequel les visiteurs d’un site à traduire en plusieurs langues.
    Le site web d’une école primaire de Moortown fait usage et j’étais impressionnée par le fait que l’aspect extérieur du site reste exactement le même : la seule langue dans laquelle il est écrit changement.”´(etc)
    Étonnant certes, mais pas vraiment convainquant.
    Merci du plaisir renouvelé que m’offre la lecture de vos billets.

  3. Gertrude octobre 18, 2008 à 8:27

    Ces inconvénients sont peut-être appelés à s’estomper plus rapidement qu’on ne le croit. En passant la souris sur le texte traduit, Google propose au lecteur de lui fournir une meilleure traduction. Je dois dire que c’est assez vicieux comme procédé. Google s’enrichit, en effet, d’un service dont la qualité peut être améliorée en permanence par la bonne volonté des internautes, alors que ce type de job est habituellement rémunéré.

  4. céline octobre 21, 2008 à 11:48

    Le fait que certaines traductions soient effectuées gratuitement ne me dérange pas ; il s’agit peut-être d’un manque à gagner pour les traducteurs, mais c’est une moindre perte à côté du progrès fantastique que cela représente pour la communication entre cultures. Ce qui m’inquiète, c’est l’impact de traductions aussi médiocres sur les langues en général et sur le niveau de tolérance des lecteurs vis-à-vis de textes mal rédigés.

  5. Gertrude novembre 8, 2008 à 11:18

    Je crois que cela ne va pas s’améliorer. YouTube et DailyMotion proposent le même procédé pour les vidéos : http://www.clubic.com/actualite-175384-youtube-traduction-sous-titre-automatique.html

  6. Gertrude décembre 9, 2008 à 2:45

    Juste pur compléter ce billet 🙂
    Google propose désormais la traduction simultanée dans le chat :
    http://travail.blogs.liberation.fr/dupin/2008/11/google-multilin.html

  7. céline décembre 9, 2008 à 3:03

    Woah!

Les commentaires sont fermés.