C’est officiel.
Conséquence pour moi : la traduction en français d’un rapport de 60 000 mots qu’une ONG basée au Rwanda devait me confier en décembre et janvier n’a plus de raison d’être. Où puis-je adresser mes récriminations ? Comment ça, le Rwanda a d’autres chats à fouetter en ce moment ?
Les langues officielles du Rwanda sont désormais l’anglais et le Kinyarwanda.

De | 2016-04-08T13:54:46+00:00 1 novembre 2008|Langage|4 Comments

À propos de l'auteur:

Celine

Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

4 Réaction

  1. Gertrude novembre 3, 2008 à 3:20

    Désolée pour toi, et les traducteurs en général. Si je puis me permettre cette silly question: cette réduction de la francophonie s’inscrit-elle dans un mouvement déjà amorcé ou est-ce inédit ?

  2. céline novembre 3, 2008 à 3:33

    Dans ce cas précis, il s’agit d’une décision qui vient après plusieurs années difficiles de relations très tendues entre la France, ancien pouvoir colonial, et le Rwanda, qui cherche à s’émanciper. La France a joué un rôle plus que douteux durant le génocide de 1994, certains allant même jusqu’à l’accuser d’en avoir été complice. J’avoue ne pas connaître tout cela dans les détails, mais cela explique que le Rwanda désire s’affranchir de la France et rejoindre les nations du Commonwealth. Je ne sais pas si d’autres pays d’Afrique ou d’ailleurs ont l’intention de faire de même.

  3. AMIR novembre 9, 2008 à 12:24

    A mon avis le manque de l’usage de la langue française dans le domaine des affaires est la cause de cette décision

  4. seguin novembre 13, 2008 à 6:58

    La France n’est pas du tout l’ancienne puissance coloniale, puisque c’est d’abord le deuxième Reich qui s’accapara la région (comprenant aussi le Burundi et l’Ost Afrika – tanganika), avant de se voir contraint de la céder à l’empire britannique (Tanganika)et au royaume de Belgique. Le colon belge a, en partie, créer la division entre Hutus et Tootsis et n’a pas permis la constitution d’élites politiques. Le rôle de la France, bien avant 1994, n’a jamais été clair. Les Tootsies -qui sont au pouvoir depuis 1994- réfugiés en Ouganda et en Tanzanie ont élevé leurs enfants dans un système anglophone. S’ajoute désormais à une subdivision faussement ethnique, un clivage linguistique.

Les commentaires sont fermés.