Ici, le mot pale n’est pas l’adjectif issu de l’Ancien français paile, lui-même dérivé du latin pallidus (pâle, livide), mais du nom provenant du latin palus (poteau) dérivé de pangere (fixer).
The Phrase Finder explique que

Catherine de Russie créa un “Pale of settlement” en Russie en 1791. Il s’agissait d’une région à l’ouest du pays où les juifs avaient le droit de vivre et qui visait à restreindre le commerce entre les juifs et les Russes d’origine. En guise de concession, certains juifs étaient autorisés à habiter « beyond the pale » (au-delà des limites).

Les « pales » furent utilisés dans plusieurs autres pays d’Europe pour des motifs politiques comparables, en particulier en Irlande et en France (Calaisis).

L’expression « beyond the pale » signifie donc « au-delà des limites acceptables ».

De | 2016-10-18T15:49:07+00:00 17 juin 2009|Expressions idiomatiques|2 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

2 Réaction

  1. Audrey juin 17, 2009 à 11:12

    Et bien je me coucherai moins bête ce soir…voilà un faux-ami que je découvre.

  2. Xavier Kreiss juin 24, 2009 à 1:59

    Un terme fascinant. Mais je me suis longtemps posé une question; si, comme le souligne Céline, certains juifs étaient autorisés à vivre “au-delà des limites” en guise de concession, cela devait donc être un peu moins désagréable que de rester en-deçà.
    Pourtant, “beyond the pale” veut dire “inacceptable”, “au-delà des limites (de la morale etc) convenues. Alors ?
    Une origine possible est proposée ici: http://www.phrases.org.uk/meanings/64100.html
    Cette explication suggère que les “limites” dans l’expression “beyond the pale” ne sont pas les mêmes que celles qui avaient été imposées par les autorités impériales russes pour “contenir” la population juive.
    Reste à savoir si l’explication est la bonne.

Les commentaires sont fermés.