piano de cuisineL’un des plus grands dangers auxquels une traductrice française vivant au Royaume-Uni doit faire face est l’érosion naturelle de sa langue maternelle. Heureusement, il existe plusieurs manières de lutter contre ce phénomène : lecture en français, téléchargement de podcasts d’émissions de radio françaises, films en français au formidable cinéma près de chez moi et bien entendu, visites régulières en France.
J’ai donc passé une semaine chez mes parents en octobre. Ma sœur et son mari viennent d’acheter une nouvelle maison, et au détour d’une conversation, ma sœur a parlé de son envie d’acheter un piano. Un piano ?? Mais la musique, ça ne se pratique pas, chez nous ! J’ai eu beau réfléchir et prendre en compte tout le monde, y compris les arrière-petits-cousins qu’on ne voit jamais, pas le moindre musicien. Pas un. Des pêcheurs, des chasseurs, des joueurs de rugby et des cuisinières hors pair, ça oui, mais point de musicien. J’en avais conclu que ma sœur avait décidé de rompre avec la tradition familiale et de pousser mes neveux sur une différente voie éducative quand elle a précisé que deux fours seraient vraiment pratiques. Il s’est avéré qu’elle parlait d’un « piano de cuisine » (range cooker en anglais), qui est un terme que je ne connaissais pas.
Il appartient à l’univers des restaurateurs et désigne une grande cuisinière équipée de plusieurs feux et d’au moins deux fours. Ce type de cuisinière, qu’on ne trouvait autrefois que dans les cuisines des restaurants, a gagné en popularité en France au cours des dernières années, ce qui explique que son entrée dans le langage quotidien m’ait échappé. Pourquoi « piano » ? Impossible de trouver une explication convaincante. Peut-être que c’est parce qu’un piano de cuisine est censé se trouver au centre d’une cuisine professionnelle, tel un piano de concert trônant au milieu de la scène. Peut-être que les cuisiniers français se voient comme des artistes composant des œuvres d’art comestibles.

Photo de piano de cuisine de Grégory Tonon

De | 2016-04-08T14:00:19+00:00 22 novembre 2010|Mots|8 Comments

À propos de l'auteur:

Celine
Je m’appelle Céline Graciet et j’offre mes services de traduction de l’anglais au français à différents clients travaillant dans des secteurs variés. En 2003, j’ai lancé un blog abordant des sujets variés : les langues, la traduction, l’anglais, le français et tout ce qui touche au secteur de la traduction et à la vie d’une traductrice.

8 Réaction

  1. Fiona Scuiller novembre 23, 2010 à 1:35

    En anglais, on parle souvent d’un “Aga cooker”, puisque c’est la marque la plus connue. Je ne savais pas que ça devenait populaire en France ; moi non plus je n’avais jamais entendu l’expression.

  2. céline novembre 23, 2010 à 4:58

    Oui, ou d’un “Aga”, tout simplement, comme on parle de “frigidaire”. Au moins, je ne suis pas la seule ignorante !

  3. jean-paul novembre 24, 2010 à 4:50
  4. jean-paul novembre 24, 2010 à 4:51

    Piano est aussi l’abréviation habituelle pour « piano de cuisine » et désigne, dans le jargon des cuisiniers professionnels et des gastronomes, un plan de travail et de cuisson.

  5. Marie-Josée décembre 23, 2010 à 8:05

    Les “podcasts” ce sont des “émissions baladodiffusées” ou, plus simplement, des “balados” (www.granddictionnaire.com)

  6. Lise janvier 1, 2011 à 8:26

    C’est marrant, il m’est arrivé exactement la même chose l’année dernière lorsque mes parents avaient le projet d’installer une nouvelle cuisine. Chez nous, mon père est un adepte du piano (à gammes)! Cette fois-là, c’est ma mère qui s’en faisait une joie, elle qui ne joue pas… Puis, toute fière, elle m’a montré son fameux “piano” sur un catalogue! Ahhhhhh! c’est CA un piano?!
    Et oui, parfois, en tant que traductrice, on aimerait éviter ce genre de situation! 😉

  7. céline janvier 4, 2011 à 10:31

    @Marie-Josée : Je ne pense pas me tromper en disant que “balados” n’est pas très utilisé en France, où la tendance est à l’emprunt des termes anglais, au contraire du Canada, qui protège farouchement le français.
    @Lise : Il ne faut surtout pas les éviter, c’est comme ça qu’on apprend ! 🙂

  8. informatique lausanne mai 19, 2011 à 1:32

    Quel âge a ce piano de cuisine ? Un siècle ?

Les commentaires sont fermés.